La vérité sur l’affaire Harry Quebert

Harry QuebertAuteur : Joël Dicker (Suisse)

Biographie : Joël Dicker est né à Genève en 1985. À l’âge de 19 ans, assez peu stimulé par l’école, il s’offre une parenthèse au Cours Florent à Paris, avant d’étudier finalement le droit à l’Université de Genève, d’où il sortira diplômé en 2010. A l’âge de dix ans, il fonde La Gazette des Animaux, une revue sur la nature qu’il dirigera pendant sept années et qui lui vaudra de recevoir le Prix Cunéo pour la protection de la nature et d’être désigné « plus jeune rédacteur en chef de Suisse » par La Tribune de Genève. Il fait ensuite ses premiers pas d’écrivain. Une première nouvelle, « Le Tigre », est primée en 2005 dans le cadre du Prix International des jeunes auteurs et publiée dans le recueil des lauréats, aux éditions de l’Hèbe (Suisse). En septembre 2012 sort son deuxième roman « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » qui fait partie de la première sélection pour le prix Goncourt et le prix Femina, et reçoit le prix littéraire de la vocation Bleustein-Blanchet, le Grand Prix de l’Académie Française, le prix Goncourt des lycéens et le prix Tulipe. En 2015 paraît « Le livre des Baltimore ».

Présentation : À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Mon avis : Voilà un roman qui m’a fait passer de bons moments. Des rebondissements, en veux-tu, en voilà, je ne me suis jamais ennuyée pendant ma lecture (enfin si quand même, je reviendrai là-dessus). J’avais beaucoup entendu parler de Joël Dicker lors de la sortie de son roman « Le livre des Baltimore » et j’étais curieuse de découvrir cet auteur. Oui c’est distrayant, on conjecture et au final, l’assassin n’est pas celui que l’on pense, on a du mal à refermer le livre et aller se coucher, mais, mais… Par moment l’écriture m’a semblé très « scolaire », et puis il y a des passages que franchement… Je pense en particulier aux échanges téléphoniques entre Marcus et sa mère (je n’aime pas spoiler, je vous laisse les découvrir par vous même). Les dialogues entre Harry et Nola eux sont… argh !!! A s’arracher les cheveux !!! Et il y a des longueurs, des répétitions. Mais il y a également du bon. Je pense à l’atmosphère notamment qui est très bien rendue. Les conseils d’écriture que prodigue le professeur à son élève sont croustillants, j’ai pris notes de quelques uns au passage 😉 . J’ai particulièrement apprécié la construction du récit, assez complexe avec des retours en arrière, mais facile à suivre tout de même. Conclusion: vous avez un long voyage à faire ? Embarquez ce roman avec vous, vous ne verrez pas le temps passer (sinon, vous avez également la possibilité de prendre Origines avec vous !! C’est à vous de voir…)

Publicités

18 réflexions sur “La vérité sur l’affaire Harry Quebert

  1. Pas très emballée par ce livre non plus ! ^^ Je l’ai lu vite et il était intéressant sur le moment, mais beaucoup de choses m’ont agacée et j’ai l’impression qu’il ne maîtrise pas forcément l’écriture de polar, c’est quand même assez technique et la gestion du suspense et des fausses pistes était maladroite…Et les dialogues, un enfer ^^

  2. Je l’avais lu peu après sa sortie, et j’ai trouvé qu’il s’agissait d’un très bon livre. Alors évidemment on peut toujours mieux faire, mais j’aimerais que tous les livres que je lis soient aussi réussis… 🙂
    Enfin, j’ai trouvé que, au-delà de l’histoire immédiate, la réflexion sur la difficulté d’écrire, justement, était particulièrement intéressante.

    • Je vais le lire celui-là tiens, histoire de voir si vraiment cet auteur mérite tout l’engouement et les éloges à son égard hi hi hi !! Qui suis-je pour juger, mais bon, j’ai droit à mon opinion 😉
      Merci de ta visite !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s