De l’importance ( ou pas) du bêta-lecteur

relecture-ecrire-et-senrichirDéfinition: le suffixe bêta se réfère à l’idée d’une première version, d’un brouillon. On parle couramment de la version bêta (test) d’un logiciel, d’un jeu-vidéo, d’une application mobile. Dans notre cas, il s’agit de la bêta d’un livre.

Le bêta-lecteur est donc la personne qui va lire la version bêta de votre roman et accessoirement la critiquer de manière constructive en pointant du doigt les incohérences de votre histoire.

Ne pas confondre le bêta-lecteur avec le correcteur. Ces deux rôles sont radicalement différents. Le bêta-lecteur va s’attacher au fond de l’histoire, à l’intrigue, au développement des personnages, alors que le correcteur va se concentrer sur la forme : les phrases mal dites, les fautes d’orthographe, de conjugaison, de grammaire, de syntaxe… Le correcteur se retrouve parfois à faire également des remarques de fond, mais ce n’est pas en général ce qui lui ai demandé.

La bêta-lecture doit intervenir après le premier jet et avant la correction proprement dite pour des raisons évidentes (rien ne sert de corriger un roman qui au final devra être réécrit)

Le bêta-lecteur et le correcteur peuvent tout à fait être la même personne, c’est une question de choix. Certains ne voudront faire que de la bêta-lecture, d’autres uniquement de la correction pure. Très honnêtement, je pense que ces deux tâches doivent être accomplies par des personnes distinctes . Il est plus facile de corriger un texte si l’on n’a pas à y déceler des incohérences, etc.

beta lecteur

Choisir son bêta-lecteur

Avant toute chose, il est primordial d’être clair dès le départ sur ce que vous attendez de votre bêta-lecteur. Un bon bêta-lecteur saura critiquer la cohérence du récit, des personnages, de leurs réactions, repérer les incohérences (changement de prénom ou de couleur de cheveux…), remarquer les baisses de rythme dans l’action, ou les accélérations malvenues, être capable de vous indiquer que tel passage ou personnages sont inutiles, et donc de porter un jugement sur la crédibilité du récit dans son ensemble.

Bien entendu, l’auteur n’est pas obligé de tenir compte de toutes les critiques de son bêta-lecteur, après tout, c’est le lui le maître à bord ! L’idéal serait de recourir à plusieurs bêta-lecteurs. si la même critique revient plusieurs fois, c’est qu’il doit y avoir un problème.

Et vous ? Avez-vous eu recours à des bêta-lecteurs ? Avez-vous bêta lu ?

Bonne écriture !

 

 

Publicités

6 réflexions sur “De l’importance ( ou pas) du bêta-lecteur

  1. j’avoue que cet article définissant bien les termes est intéressant, et me permet même de réfléchir davantage à comment m’y prendre quand je « bêta lis » un ouvrage éventuellement… pour ma part, je vois ce rôle sans le dissocier de la correction… est-ce un mal?
    je pense que tu le vois donc, je suis à la fois bêta lecteur et bêta lu, donc en retour j’accepte aussi qu’une même personne fasse les deux… mais je te rejoins qu’en avoir plusieurs est toujours ce qu’il y a de plus enrichissant, car l’exception a beau confirmer la règle, l’inverse est rarement vrai 😛

    • Je me suis aperçu que ça dépend des bêta-lecteurs: certains seront des correcteurs purs, incapables de relever des incohérences, des passages inutiles, etc, d’autres seront très bons pour te pointer les choses qui clochent mais nuls en orthographe ! Bien entendu, un bêta-lecteur/correcteur est possible, du moment qu’il est à l’aise dans ces deux fonctions. L’essentiel est de définir clairement dès le départ ce que tu attends de ton relecteur. Pour ma part, j’essaie de faire les deux, souligner ce qu’il ne va pas et corriger les fautes, mais ayant beaucoup de lacunes en grammaire, mes corrections ne sont que sommaires ! 😉

  2. Je suis béta-lectrice pour une amie auteure. Je prends plaisir à l’aider, à la lire. J’en ai déjà corrigé 3 donc c’est qu’elle me fait confiance. Mais je ne veux pas en faire d’autres. Juste elle car je la suis depuis son premier et que je connais son style, sa personnalité.

    • En effet, ce travail demande une bonne dose de complicité, mais d’un autre côté, un auteur peut avoir envie de confier cette tâche à quelqu’un de complètement impartial. Pour ma part j’aime recevoir les avis de parfaits inconnus même si parfois ça fait mal 😉
      Merci de la visite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s