L’auto-publication : questions à répondre avant de se lancer

sell-everywhereIl existe de nombreuses solutions pour s’auto-publier de nos jours: l’e-book, les plateformes de vente, mais aussi l’impression numérique à la commande.

Certains affirment que l’auto-publication est l’avenir de l’édition. Alors, envie de vous lancer ? Avez-vous pesé le pour et le contre ?

Voici quelques questions à vous poser:

  • 1. Quelle est ma motivation et mon but en publiant mon livre?

Écrire un livre exige beaucoup de travail. Mais le publier en demande encore plus. Votre but est-il suffisamment clair pour vous soutenir au cours de toute l’expérience? Si votre première motivation est le profit, vous devez agir comme une personne d’affaires. Ordinairement, un auteur dépensera 10 % de son temps pour écrire son bouquin, 15 % pour le publier et 75 % pour le marketing et la promotion. Gardez cette information à l’esprit!

  • 2. Mon livre a-t-il été écrit avec un marché spécifique, une niche, un groupe précis de lecteurs?

C’est toujours plus coûteux de promouvoir un ouvrage au grand public. Les coûts de marketing sont moins élevés lorsque votre public cible est accessible, défini et spécifique.
Exemple : un roman est plus difficile à mettre en marché qu’un livre pratique.

  • 3. Ai-je une manière de vendre mon livre directement aux consommateurs?

Vendre des livres directement aux lecteurs au prix de détail constitue la façon la plus profitable de recouvrer vos coûts initiaux. Les librairies, les distributeurs et les diffuseurs s’approprient une large part du prix de vente du livre et s’accordent le droit par contrat de retourner les invendus après quelques mois seulement. Vous devrez vous impliquer personnellement dans le processus de vente. Pensez aussi à distribuer votre bouquin différemment : aux organisations, associations, entreprises, comme outils de levée de fonds, conférences, séminaires, etc.

  • 4. Suis-je fermement décidé à sortir et promouvoir mon livre moi-même?

Voici une règle générale : un livre cesse d’être vendu quand l’auteur arrête de le promouvoir.
Peu importe qui publie le livre, l’auteur reste en grande partie responsable de créer la demande. Les auteurs doivent demeurer très actifs dans la mise en marché de leur œuvre. Rappelez-vous la loi du 75 % de votre temps utilisé pour le marketing et la promotion!

  • 5. Combien d’exemplaires dois-je vendre pour recouvrer mon investissement de départ?

Vous pouvez choisir l’impression par procédé offset. Certains imprimeurs acceptent d’imprimer des quantités modestes. Beaucoup d’auteurs préfèrent maintenant l’impression à la demande, c’est-à-dire que vous avez l’opportunité de commander seulement la quantité désirée. Les coûts à l’unité sont cependant un peu plus élevés.

Vos réponses aux questions devraient vous aider à déterminer si l’option de l’auto-publication est valable pour vous.

Bonne écriture !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s